Rechercher
  • Alexandre GILLIOT

Jurisprudence Czabaj et recours gracieux

Dans un arrêt du 12 octobre 2020, le Conseil d’Etat vient de poser que le "délai raisonnable" d’un an, de recours, au-delà duquel il est impossible d’exercer un recours juridictionnel conformément à la décision de principe "Czabaj" (CE, 13/07/2016, 387763)s'étend aussi aux rejets implicites de recours gracieux.


Le Conseil d'Etat ajoute des précisions importantes sur le point de départ  de ce délai indicatif d'un an.




10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout